jeudi 11 janvier 2018

Le chagrin du roi mort

Jean-Claude Mourlevat
Synopsis :
C'est une petite île froide, quelque part dans le nord. Le vieux roi est mort. Son corps repose sur un lit de pierre, sur la Grand-Place. Il neige. Il sera question de séparation, de guerre, de trois ciels différents, d'un premier amour. Il y aura une prophétie, des êtres qui se perdent dans l'immensité, une sorcière qui mange des têtes de rat...
Coûte : 6, 70 € ou 16, 90 €
En poche ou en grand format
448 ou 402 pages
Gallimard
Sorti en 2009.

Merci à Capucine pour ce très beau cadeau 
Mon avis sur d'autres livres de l'auteur : le combat d'hiver - terrienne -
Ma critique : tradition instaurée l'année dernière, j'ai lu un livre en rapport avec Noël à ce moment-là de l'année. Mon choix dans ma pal s'est porté sur le chagrin du roi mort dont j'avais entendu beaucoup de bien. J'ai déjà eu quelques occasions de découvrir la plume de Jean-Claude Mourlevat donc je savais que ce roman avait tout pour me plaire et ça a bien été le cas !

  On est prévenu dès la quatrième de couverte : ce roman comporte un mélange assez improbable de plusieurs éléments qui font toute la magie du roman. Cette magie décrite dans le livre n'est pas purement ornementale, elle est accompagnée d'une intrigue qui donne l'impression au lecteur de lire un véritable conte et d'être embarqué dans une aventure incroyable. Cette aventure incroyable, c'est celle de deux jumeaux, Aleksander et Bosco, après qu'ils se soient rendu devant la tombe du roi de leur royaume qui vient de décéder. C'est le point de départ de l'intrigue et je ne peux décemment pas vous en dire plus sous peine de vous gâcher le plaisir si vous le lisez à votre tour (chose que je vous invite fortement à faire, évidemment). 

  On assiste donc à un départ réussi et riche dans ce monde qui semble proche et en même temps éloigné du notre. La première partie est remplie d'action et pose également les bases de la complexité de l'histoire. Tous ces éléments, toutes ces épreuves et le courage des personnages parfois improbables qu'on rencontre, tout ça c'était un plaisir à lire ! Je suis en revanche un peu déçue de la deuxième partie du livre où les jumeaux ont grandi et sont devenu de jeunes adultes. Je m'attendais à autre chose et plus je m'accrochais au livre en attendant de découvrir la suite, plus je réalisai que cet autre chose ne viendrait pas. Je pensais que l'action du livre serait plus centrée sur des péripéties communes entre Bosco et Aleksander et ça ne m'a pas paru être le cas. J'ai trouvé qu'il manquait quelque chose et que l'action s'était tassée. 

  Ce ralentissement dans la deuxième partie ne m'a pas empêchée d'apprécier le style poétique de Jean-Claude Mourlevat, qu'on se le dise ! J'ai savouré la lecture de ses phrases les unes après les autres, la beauté dans l'agencement des mots, l'humour parfois présent pour certains personnages particulièrement loufoques. L'histoire est totalement maîtrisée, on sent que l'auteur sait où il veut aller, et comment. La chagrin du roi mort est pour moi un récit tendre et cela même alors qu'il décrit la réalité de la guerre et n'épargne pas au lecteur la démonstration de la violence. Chaque personnage est montré dans sa véritable mesure, avec du bon et du mauvais, dans son ingéniosité à faire mal ou dans sa persévérance. Je me suis beaucoup attachée à certains personnages.

  Un livre lu sans aucune difficulté (au contraire !) et que j'ai beaucoup aimé pour son côté poétique, jeunesse mais sans être illusoire, rempli de l'imagination de l'auteur qui nous fait parvenir un véritable conte comme on regrette de ne pas en trouver d'avantage. Seulement, ce livre aurait pu être encore d'avantage qu'un bon livre si la deuxième partie ne m'avait pas déçue.

Bon livre... 3/5 ~

10 commentaires:

  1. Malgré le bémol sur la deuxième partie, je suis contente que tu aies aimé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'en suis aussi contente parce que j'ai malgré tout passé un très bon moment de lecture :)

      Supprimer
  2. Rien que pour l'auteur, je pense m'y risquer. Dommage pour la deuxième partie...

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre me semble pas mal et en plus, je n'ai jamais lu de livres de Jean-Claude Mourlevat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne raison pour commencer alors :D terrienne et le combat d'hiver sont aussi de très beaux romans !

      Supprimer
  4. Tu me donne très envie de découvrir ce roman. Je le note, je le lirai peut-être pour Noël prochain :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A période magique livre magique :D j'espère que tu pourras le découvrir !

      Supprimer
  5. Tu m'as donné envie de découvrir ce petit roman mais j'ai aussi peur de comme toi ne pas être satisfaite de la seconde partie et souvent c'est ce que je retiens d'une lecture du coup j'hésite :/
    Mais merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ;) si je peux te rassurer (ou pas ? XD), je n'ai remarqué aucun ressenti comme le mien dans toutes les autres chroniques que j'ai lu donc je suis peut-être une exception...

      Supprimer

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...