dimanche 2 décembre 2012

Victoria rêve

Timothée de Fombelle
Autres romans de lui : Tobie Lolness, Vango, Céleste ma planète.
Synopsis :
Victoria voulait une vie d'aventures, une vie folle, une vie plus grande qu'elle. Et l'on disait tout autour d'elle : "Victoria Rêve". Mais depuis quelque temps, un monde imaginaire débarquait dans son existence. Elle avait l'impression d'une foule de personnages qui descendaient de sa bibliothèque en rappel pour venir semer leur pagaille. Victoria voulait savoir ce qui lui arrivait. Y avait-il un lien avec les livres qui disparaissaient de sa chambre ?
Coûte : 13, 50 €
6 chapitres
112 pages
Grand format
Gallimard jeunesse
Sorti en 2012

Ma critique : j’avais précédemment lu et adoré certains livres de l’auteur et, du coup, j’avais hâte de commencer celui-ci. Le titre (et le nom Victoria, surtout !) combiné à la couverture, me promettait une histoire dans le genre fantastique, pleine d’aventures folles.

Eh bien je me suis trompée. J’ai été franchement surprise par ce livre, qui n’a (presque) rien à voir avec les précédents.
  Qu’on s’entende bien sur une chose : la lecture de ce livre n’a pas été une mauvaise chose, j’ai passé un moment très agréable, mais j’ai tout de même préféré Tobie Lolness et Vango. Victoria rêve est plus destiné à des enfants de 9-10 ans. Ça n’empêche pas, bien  sûr, que les ados et adultes le lisent, mais ils seront sûrement moins attirés par cette histoire que les plus petits.
Il se lit super vite, je l’ai terminé en une heure. Ça ne gâche en rien la lecture,  au contraire c’est comme un break qu’on fait entre deux grosses lectures. Je pense que c’est aussi grâce à la plume légère et expérimentée de l’auteur qu’on est aussi bien transporté dans l’histoire.
Ce livre a été illustré par François Place et j’ai pris plaisir à regarder toutes les couvertures de livres (dont les trois cheyennes ^^) et les dessins à chaque début de chapitre.
  Seule chose que je regrette : il n’y a pas vraiment de résumé écrit sur la quatrième de couverture, alors que j’aurais aimé en savoir un peu plus sur ce livre avant de le commencer. J’ai trouvé que le format n’était vraiment pas pratique pour lire, mais en même temps il donne un aspect différent au livre, donc un avis mitigé sur ce point ! 
  Cette nuit, juste après ma lecture, j’ai rêvé. Oui alors, « Ninon rêve », ça le fait pas trop, mais c’est vrai : l’histoire parle d’une fille dont la vie est plate comme pas possible, qui voit des choses étranges lui arriver. Elle a donc l’impression de se retrouver dans un de ses romans d’aventure qu’elle adore, comme elle en a toujours rêvé avant. Il s’avère en fait qu’il y a une explication rationnelle à chaque chose étrange.
Dans ce roman, ce qui m’a surpris, c’est le contexte dans lequel se passe l’histoire : dans la vie normale, celle de maintenant.
Pour en revenir à mon rêve, j’ai rêve que ma vie, comme celle de Victoria, commençait à changer. J’avais un peu la preuve que grâce à l’imagination, on peut voir que la vie n’est pas aussi banale qu’on le croit. Ce livre a un vrai pouvoir d’imagination, c’est comme une mine d’or, j’ai envie de dire !
  En bref j’ai passé un super bon moment. Je remercie Fabienne, de la librairie les Oiseaux rares, pour m’avoir donné la chance de lire Victoria rêve. Ce fut une belle découverte !

Ma note : 8/10
Un bon petit livre !!! 


Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...