samedi 11 juin 2016

El arbol de la ciencia // l'arbre de la science

Pio Baroja
Synopsis :
Résumé de mon cru... Il s'agit d'une nouvelle presque auto-biographique dans laquelle on suit Andres Hurtado, depuis le moment où il commence ses études de médecin jusqu'à la fin dans la société espagnole du début du XXème sociale.
Sorti en 1911.


Ma critique : (belle couverture, n'est-ce pas ?). Je ne pense pas que cette critique va en intéresser beaucoup étant donné que la littérature espagnole est dans l'ensemble assez peu connue et que la couverture de ce roman ne donne pas spécialement envie de se pencher dessus. De mon côté, je me suis décidée à le lire car j'avais étudié en cours un extrait de ce roman qui m'avait paru assez facile et intéressant, et que je cherchais un roman espagnol à lire.

  L'arbre de la science est indéniablement un livre étrange et spécial. Spécial par ses réflexions : jamais je n'avais encore eu l'occasion de lire des réflexions des personnages principaux à propos de sujets philosophiques. J'avoue que je n'avais pas l'esprit assez connecté et que même en français j'ai du mal à saisir tout ça, donc en espagnol ce fut encore pire, il n'en reste pas moins que j'ai trouvé intéressant que dans un tel roman, Andres, se mette à raisonner sur le sens de la vie. En fait, cette réflexion est même au centre du roman, ce qu'il cherche à connaître désespérément tout au long de sa vie.

  C'est assez perturbant le fait que ce personnage principal soit inspiré par l'auteur lui-même et les événements qui ont marqué sa vie. Andres est un personnage pessimiste, qui réfléchit à propos de tout et est désespéré de voir ce qu'est la société espagnole à cette époque, comment sont les gens. La représentation qu'il fait de cette époque à travers de ses rencontres est assez déprimante même si, d'une certaine manière, il y a pas mal d'humour derrière tout ça.

  Je ne pense pas pouvoir dire que j'ai apprécié ma lecture. C'était... bizarre. J'ai suivi l'action sans ennui bien qu'il s'agisse d'une vie somme toute assez commune et j'ai trouvé le point de vue donné à travers le regard de cet homme intéressant. Sans parler du fait que ce roman donne une description sociale de l'Espagne, et que cet aspect m'a bien évidemment fascinée. 

  Dans ce roman, pas d'attachement aux personnages, mais une histoire spéciale semi-autobiographique qui donne avec réalisme un avis sur ce qu'était l'Espagne au début du XXème siècle. Je pense qu'il s'agit d'un classique de la littérature espagnole, et cet écrivain, Pio Baroja, m'a carrément intriguée avec cette histoire.

Et le lire en espagnol ? Bien que le livre ne soit pas très long (moins de 300 pages), j'ai eu un peu de mal à le lire. C'est surtout long et le vocabulaire étant très riche, parfois plus trop d'actualité, plusieurs  mots étaient indispensables à une compréhension pointue de l'oeuvre et que je ne connaissais pas. Pour lire cette oeuvre "pour le plaisir", il faudrait donc le niveau B2 mais pour la comprendre parfaitement il me semble que le niveau C1 est le plus adapté. 

~ Bon livre... 3/5 ~

2 commentaires:

  1. Il existe en français ?? :) Le thème que ce livre aborde, la philosophie, le sens de la vie me tente bien ^-^ !!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne pense pas lire ce livre mais, il faut vraiment que je me mette à lire en espagnol.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...