dimanche 17 juillet 2016

Cet été-là

Sarah Ockler
Synopsis :
D'après Frankie, la meilleure amie d'Anna, rien ne vaut les plages de Californie pour tomber amoureuse. Et si elles recontrent au moins un garçon par jour, Anna a toutes les chances d'en trouver un qui lui plaise. En théorie ... Dans la réalité, Anna n'a aucune envie de passer l'été à flirter en bikini. Parce qu'elle a déjà vécu une première, et secrète, histoire d'amour : avec le grand frère de Frankie, un an plus tôt, juste avant qu'il ne meure brutalement, laissant Frankie et Anna Anéanties derrière lui...
Coûte : 16 € 95
334 pages
En grand format
Nathan
Sorti en 2014.


Mon autre avis sur un roman de l'auteure : #scandale -
Ma critique : la couverture m’attirait pas mal : elle annonçait les vacances en avance. Mais quand j'ai reconnu le nom de l'auteure, je suis devenue un peu plus réticente à l'idée de lire ce livre : j'avais lu un autre roman de Sarah Ockler, #scandale, qui avait été une déception. Pour ce livre-là, mon avis a oscillé à plusieurs reprises entre mitigé et bon pour finalement me convaincre qu'il s'agissait malgré ses défauts d'une bonne lecture.

  Dès le début, nous assistons aux souvenirs d'Anna, le personnage principal de l'histoire. Elle se rappelle le tout début de sa relation avec Matt, son meilleur ami dont elle était amoureuse et qui est également le frère de sa meilleure amie, Frankie (compliqué). Cette histoire devait être une histoire d'amour, mais pas seulement : c'est également l'histoire d'une reconstruction et du deuil. J'ai trouvé ce thème bien traité : Anna est envahie par les doutes à propos de son secret et met des mots sur sa douleur d'avoir perdu quelqu'un qu'elle aimait.

  En parallèle de cet aspect bien sérieux et grave du livre, nous assistons à de véritables vacances clichées de jeunes filles qui mentent à leurs parents, draguent, font la fête etc. J'ai parfois eu droit à des lieux communs qui m'ont vraiment agacée et fait lever les yeux au ciel. A travers la description de ces moments-là, Frankie et Anna paraissent vraiment superficielles. D'ailleurs, Anna a à un moment un délire horrible sur sa virginité, c'était absolument étrange et sans aucun sens... Heureusement, la fin nous donne une bonne explication sur ce long passage de l'histoire, et ces vacances estivales occupent une place très pertinente dans leur période de deuil. J'ai trouvé qu'il y avait une véritable réflexion sur la perte d'un proche, bien que ça ne soit pas toujours très approfondi. 

  On ne peut pas dire que je me sois vraiment attachée à Anna ou à Frankie même si malgré tout j'ai réussi à les comprendre. Quand j'y repense, Anna ressemble sacrément au personnage principal de #scandale, on dirait que l'auteure se répète un peu et fait de ses personnages un type... On assiste également à l'histoire d'amour entre Sam et Anna, Sam représentant le petit copain parfait. Cette lecture reste malgré tout réaliste, elle n'est pas non plus à l'eau de rose.... J'ai encore une fois des réserves sur le style de l'auteure. Son cynisme m'a parfois plu, et parfois m'a paru excessif (re, l'épisode de la virginité qui ne ressemble à rien...).

  Au final, c'est une lecture avec laquelle j'aurais passé un moment agréable malgré toutes les réserves que j'ai émises à son sujet ! Cette lecture m'a fait me sentir en vacances, sur la plage de Californie à côté de Frankie et Anna, sans oublier de traiter de manière pertinente un sujet douloureux. Je ne suis pas sûre que Sarah Ockler soit une auteure faite pour moi, mais Cet été-là me réconcilie quand même avec elle.

~ Bon livre... 3/5 ~

7 commentaires:

  1. ça m'a l'air bien chouette pour l'été !

    RépondreSupprimer
  2. Ca a l'air d'être un livre assez léger, je ne pense pas le lire mais je pense que c'est une bonne lecture d'été!

    RépondreSupprimer
  3. C'est un livre pour lequel je me tâtais ^^Je vais peut-être préférer acheter d'autres livres :))

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas si je lirai ce roman, peut-être si je le trouve d'occasion ou en bibliothèque... Il m'a l'air assez "inoffensif", si tu vois ce que je veux dire – et moi, j'aime bien les livres qui font MAL !

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre à l'air pas mal pour l'été mais, vu ce que tu en dit, je n'en fait pas une priorité. Si je le trouve à la bibliothèque pourquoi pas mais je ne pense pas l'acheter.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connais pas cette auteur mais j'aime tellement les livres qui parlent de l'été <3

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...