mardi 4 avril 2017

Le garçon qui courait

François-Guillaume Lorrain
Synopsis :
En 1936, Kee-Chung remporte le marathon aux Jeux Olympiques de Berlin sous les couleurs du Japon. Le jeune Coréen, dont le pays a été annexé, a dû courir sous les couleurs de l'ennemi.
Coûte : 15 € 50
288 pages
En grand format
Sarbacane 
Sorti en 2017.

Merci encore à Sarbacane et à Théophile pour ce SP !
Ma critique : reçu par inadvertance, ça tombait bien parce que le résumé avait éveillé mon attention. Ce roman m'a semblé assez différent de ceux publiés d'habitude dans la collection Exprim' car il s'agit d'un roman historique, et pas sur la France, mais sur la Corée...

  Toute intriguée que j'étais, je suis entrée immédiatement dans l'histoire de Kee-Chung. Je l'avoue, je suis une inculte en histoire coréenne et je suis donc ressortie du garçon qui courait un peu moins inculte que je ne l'étais avant. L'aspect historique m'a tout simplement passionnée. C'est raconté de manière simple mais efficace, ce qui nous fait ressentir très bien la colère et la tristesse des coréens face à l'opression japonaise et, encore plus, la douleur qu'a pu ressentir Kee-Chung de devoir servir ce pays qu'il hait.

  L'aspect historique du roman ne dessert aucunement l'histoire se centrant sur Kee-Chung : j'ai suivi avec beaucoup de plaisir la vie de ce personnage intrigant que j'ai trouvé fort et impressionnant. Là encore je ne connaissais pas du tout cet athlète et sa vie, c'était passionnant de découvrir un si grand personnage. La course est évoquée selon plusieurs points de vue, ça donne presque envie de s'y (re)mettre !

  Par-dessus le marché, j'ai adoré le style de l'auteur. Je ne connaissais pas encore François-Guillaume Lorrain mais j'ai trouvé que sa plume allait à la perfection au récit qu'il nous livrait. Ce livre m'a donné une impression de douceur et de sagesse, mais avec une pointe sous-jacente d'ironie et de dénonce. A bien y réfléchir, la seule chose que je pourrais reprocher à ce livre est d'avoir parfois quelques longueurs, où l'histoire semble traîner en longueur, mais c'est passé assez inaperçu pendant ma lecture.

  C'est donc un roman que je ne peux que vous conseiller ! Vous découvrirez, avec le garçon qui courait, plein de choses que vous ne pourrez qu'aimer : un biopic, de l'histoire, des événements marquants et, surtout, une histoire qui marque !

Très bon livre... 4/5 ~

3 commentaires:

  1. Contente que tu aies aussi aimé ce livre :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu ce livre en février et j'ai adoré découvrir Kee-Chung, qui est un athlète que je ne connaissais pas mais qui avait du cran. J'ai bien aimé découvrir l'histoire de la Corée également.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas cet auteur mais pourquoi pas vu ton avis :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...