samedi 15 juillet 2017

Gloria

Martine Pouchain
Synopsis :
"Une lueur rase les sommets au loin. Quelques phares croisés les éblouissent.
- Ca m'étonnerait beaucoup que t'es ma mère, déclare Jamie.
- Pourquoi ?
- Une mère a pas le temps de se balader. Elle travaille.
- Qu'est-ce que t'en sais ? T'en connais beaucoup, des mères ?
- Tu vois, ça, une mère le dirait pas.
- Moi aussi je travaille. Là, je suis en vacances.
- Et tu fais quoi comme travail ?
- Actrice."
Coûte : 15 € 50
267 pages
En grand format
Sarbacane
Sorti en 2017.


Un grand merci à Audrey et aux éditions Sarbacane pour l'envoi de ce roman !
Mon avis sur d'autres livres de l'auteure : Zelda la rouge - Dylan Dubois
Ma critique : Gloria, pour en avoir entendu parler très positivement, était un roman que je voulais absolument lire. J'ai essayé, en écrivant cette chronique, de peser ce que j'ai aimé et ce que je n'ai pas aimé dans ce roman, mais au final même le seul point négatif que j'ai trouvé sert le roman.

  Nous découvrons Gloria depuis son enfance jusqu'à l'âge adulte, ainsi que toutes les épreuves qui ont parsemé sa vie. Le côté road-trip, les Etats-Unis découvert à travers les yeux de Gloria m'a beaucoup plu, ça fait un peu penser à de vieux films de fuite dont je garde de beaux souvenirs. 

  Mais là, il va falloir que je vous avoue quelque chose sur moi en tant que lectrice pour que mon avis soit plus clair (ou pas, en fait...). Quelque chose m'a stressé dans ce roman et c'est....

  ... l'acte de Gloria lui-même. J'ai un véritable problème avec les personnages qui mentent ou entreprennent des actions qui vont leur retomber dessus... ça me STRESSE comme si c'était moi qui allait me faire découvrir ! ça m'a un peu gâché la lecture, mais pas trop non plus car en même temps les raisons de Gloria sont assez compréhensibles (ok entièrement compréhensibles, même si je ne cautionne pas) et son passé inspire vraiment beaucoup d'empathie et de colère envers ceux qui l'ont faite souffrir. Le fait que l'auteure ait décidé de commencer par le commencement, l'enfance de Gloria, m'a fait entrer dans l'histoire immédiatement. J'ai tout de suite été touchée par Gloria et ses espoirs constamment déçus.

  Par conséquent, pour le milieu du roman où Gloria retrouve son fils, j'étais indécise, mon avis est flou. Mes passages préférés sont indéniablement le début, et la fin. Cette fin ! Il aura fallu à peine quelques mots pour me couper le souffle et produire un retournement de situation digne d'un film d'action... mais version écriture. J'étais déjà convaincue avant cette lecture du talent de Martine Pouchain avec ses deux romans que j'avais beaucoup aimé, Zelda la rouge et Dylan Dubois, et Gloria m'a montré de manière encore plus évidente à quel point cette auteure est douée pour utiliser les mots de la façon la plus innovante qui soit. Dès le début j'ai apprécié cette plume, et ce revirement de situation final m'a fait encore plus l'apprécier, d'autant plus que le lecteur, grâce à cette nouvelle information, se repasse toute l'histoire dans sa tête, mais en changeant son opinion sur les relations entre les personnages. ça, pour moi, c'est une preuve de talent.

  Autre chose que j'ai aimé avec la plume de l'auteure, et donc avec le narrateur, c'est cette absence de jugement. Parfois, le récit étant raconté à la troisième personne, le narrateur intervient dans l'histoire de Gloria pour prendre du recul et reconnaître son ignorance. J'ai aimé ces aveux qui nous poussent nous-mêmes implicitement à ne pas juger Gloria, et à ne pas juger les gens tout court.

  J'espère que vous ne me jugerez pas trop pour cette manie que j'ai de stresser par empathie pour les personnages, même si je reconnais que moi-même je la trouve très très étrange. Néanmoins, ça ne m'a pas empêchée d'apprécier ce roman ; ce roman qui a tellement de qualités, que ça serait dommage de me gâcher le plaisir parce que je n'ai pas le goût du risque, haha. Je retiens de ce roman un personnage inspirant et une plume qui allie les mots avec finesse pour rendre l'histoire encore plus impactante qu'elle ne l'est déjà grâce aux faits qu'elle raconte.

~ Très bon livre... 4/5 ~

14 commentaires:

  1. Je ne savais pas que c'était l'autrice qui avait écrit Dylan Dubois *-* !! Un bel avis, j'essaierai de lire cette histoire du coup, j'aime tellement cette maison d'édition <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh si ^^ je comprends tout-à-fait :3 j'espère que tu retrouveras dans Gloria ce qui t'avais plu dans Dylan Dubois !

      Supprimer
  2. Haha je comprends parfaitement ton avis ! Dans les livres ça me le fait pas trop, mais dans les films je suis exactement pareille ;) Contente que tu ailles aimé malgré ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me sens moins seule alors ^^ oui, j'avais peur de ne pas apprécier à cause de ça, et en fait non, ouf !

      Supprimer
  3. PS : Je crois que j'ai fait une énorme faute d'orthographe dans mon commentaire, ne m'en veux pas ;)

    RépondreSupprimer
  4. Oooooooh je ne te juge pas, si tu savais comme j'étais en panique pour cette pauvre Gloria, haha ! Un coup de coeur auquel je repense souvent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être qu'il n'y a pas moyen de faire autrement, en fait ^^ c'est une histoire marquante :)

      Supprimer
  5. Une belle chronique, j'ai déjà entendu parler de ce roman, mais ta chronique me donne encore plus envie de découvrir le roman. A voir quand l'occasion se présentera pour moi de lire ce roman :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que cette occasion arrivera prochainement, et surtout que tu apprécieras l'expérience ;)

      Supprimer
  6. Rassure toi, moi aussi je stresse pour les personnages ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, je me sentais vraiment bizarre et seule x)

      Supprimer
  7. J'ai ce livre dans ma PAL et je suis vraiment curieuse de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends ^^ bonne lecture alors, profite bien !

      Supprimer

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...