mercredi 5 juillet 2017

Library wars tome 1 à 15

Kiiro Yumi & Hiro Arikawa
Synopsis :
Au début de l’ère Seika (ère fictive), le gouvernement a voté un texte appelé “Loi d’Amélioration des Médias” et qui vise en réalité à un contrôle renforcé de la culture. L’armée est ainsi mise à profit pour censurer et détruire les ouvrages susceptibles de troubler l’ordre public, ou de porter atteinte aux valeurs de la patrie !Afin de lutter contre cette répression, les bibliothèques se sont fédérées et mobilisées afin de créer une unité d’élite spécialement entraînée pour protéger les livres et leurs lecteurs. Depuis que, lectrice, elle fut sauvée d’une rafle par un des membres de cette unité d’élite, Iku Kasahara rêve d’en faire partie à son tour. Mais l’entraînement, mené d’une main de fer par son instructeur, s’avère impitoyable !Adaptée d’une série de romans à succès écrits par Hiro Arikawa, “La guerre des bibliothèques” est une incroyable oeuvre de politique-fiction, à la fois grave et prophétique, mais non dénuée d’humour, qui emprunte autant à Appleseed qu’à Fahrenheit 451.
Coûte : 6 € 90
190 pages
En poche
Glénat
Sorti en 2010.

Ma critique : une fois n'est pas coutume, quand j'ai découvert ce manga j'ai détesté ce que j'ai lu. Et comme je suis un peu maso, j'ai décidé de continuer ce manga... pour me rendre compte qu'en fait j'adorais.



  Une fois que j'ai dépassé le stade mitigé, j'ai beaucoup apprécié le thème de l'histoire : lier bibliothèque et armée c'est assez original et, au fond, un manga sur les livres ne pouvait que me plaire. Le sujet est traité de manière de plus en plus complexe au fur et à mesure que l'intrigue avance, évoquant des aspects différents de la censure, explorant le sujet de fond en comble tout en y alliant stratégie et combats grâce à l'exercice de l'armée, alias le corps des bibliothécaires. J'ai adoré ce double élément qui a fait que Library Wars n'est pas un simple shôjo où le lecteur assiste à une romance, mais bien une histoire où l'héroïne (par ailleurs passablement bête) n'hésite pas à se battre (avec brio) pour ses valeurs.

  Par contre, on ne va pas se le cacher, c'est bien la romance qui a contribué au fait que le manga dans son ensemble a été un coup de cœur pour moi ! J'ai adoré cette histoire d'amour née peu à peu, la mangaka s'est parfaitement inspirée des codes du shôjo de manière simple mais efficace. Les personnages masculins comme féminins sont très bien dessinés et agréables à regarder (un point très important !). 


  J'ai dévoré chaque tome et étais au supplice quand il me fallait attendre pour me procurer la suite. La fin était particulièrement intense, j'ai trouvé qu'il s'agissait d'un final réussi, d'autant plus qu'on a droit à une sorte d'épilogue qui fait rêver, tout mignon. En soi la manière dont l'histoire a avancé n'était pas spécialement originale, mais j'étais attendrie par cette histoire d'amour, et certains retournements de situation étaient vraiment bien trouvés. Dernier point qui a fait que j'ai aimé ce manga : les personnages ! Ils sont drôles, parfois touchants, là les uns pour les autres. Géniaux, tout simplement.

  Amateurs de mangas, jetez-vous sur Library Wars ! Ne soyez pas trop exigeants sur la romance, mais malgré ça vous risquez de vous régaler, cette romance étant en plus desservie par une intrigue originale. Ces mangas sont basés sur des romans écrits par Hiro Arikawa, qui ont l'air particulièrement intéressants.

~ Très bon livre... 4/5 ~ à Coup de cœur... 5/5 ~


3 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, je te remercie donc pour la découverte. Ce manga à l'air super sympa :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, ce fut avec plaisir :D pour moi il l'est, indéniablement :3

      Supprimer
  2. Il faudrait vraiment que j'emprunte un mange à la médiathèque histoire de découvrir le genre ^^

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...