samedi 5 janvier 2019

Les yeux du dragon

Stephen King
Synopsis :
L'ombre de Flagg plane depuis quatre siècles sur le royaume de Delain... Le jour où la silhouette du sinistre magicien se glisse derrière le trône du roi Roland, c'est en vue d'accomplir son noir dessein : assurer le triomphe du mal. La machination se met en marche, vénéneuse comme le poison. Mais c'est compter sans une antique maison de poupée, quelques milliers de serviettes de table, les yeux d'un vieux dragon empaillé et, bien sûr, le courage de ceux qui refusent la tyrannie. On sait que les contes de fées sont les premiers récits de terreur. En écrire un à l'intention de sa fille Naomi était donc pour Stephen King une sorte de retour aux sources.
Coûte : 8, 20 € ou 16 €
466 pages
En poche ou en grand format
Flammarion ou J'ai Lu
Sorti en 1987.

Ma critique : quand j'ai vu cette couverture pour la première fois j'étais fascinée. Par le relief, par la matière, par la manière dont la tête du dragon était ingénieusement soulignée... On connaît mon amour pour les belles couvertures (et je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, hehe) et cette couverture magnifique ajoutée au nom de Stephen King m'a immédiatement donné envie de le lire. Je ne savais pas que Stephen King écrivait des romans pour la jeunesse, d'ailleurs il me semble que c'est l'un des seuls, voire LE seul qu'il ait écrit pour la jeunesse. J'ai donc pu découvrir quelques années après le début de mon envie ce livre et, avec lui, pour la première fois la plume de Stephen King.

  Le plus frappant dans ce récit, ce n'est pas tellement l'histoire en elle-même, c'est-à-dire un vieux roi, Roland, ayant deux fils. L'aîné, l'héritier du trône, est aimé de tous tandis que le deuxième est regardé avec indifférence. Mais un magicien noir s'en mêlant, ce qui était prévu pour le futur roi et l'avenir du royaume va être modifié. C'est somme toute une idée de départ assez basique, digne d'un conte médiéval, une base parfaite pour une histoire pour enfants. Là où réside réellement l'originalité de ce livre, c'est bien dans la narration.

  Narration à la première personne, narrateur qui se fait oublier la plupart du temps pour conter son histoire, mais qui réapparaît pour bien faire comprendre que c'est lui qui choisit le moment où tel élément va être mentionné, qui introduit des éléments de suspense. Ce narrateur malicieux souligne la liberté du lecteur de choisir de croire en telle ou telle chose, nous prévient en avance qu'il racontera un épisode en particulier plus tard... C'est très surprenant et cela bouleverse le rythme de lecture actuel où chaque chose arrive en son temps mais on n'est pas prévenu avant. Ici, cela permet que les éléments se recoupent, qu'on se dise "ah mais oui, c'est pour ça !". Le narrateur crée un véritable lien avec le lecteur, parfois en étant parfaitement intrusif. Rien que pour cet aspect ce livre était une expérience de lecture franchement particulière.

  Avec cette narration, nous sommes entraînés dans une véritable histoire de princes, de magie, de machination... Tous les éléments propres à ce type d'univers sont utilisés à merveille pour une action parfaitement maîtrisée où chaque personnage a son rôle à jouer, où les mystères se succèdent les uns aux autres. Une certaine distance est placée entre les personnages et nous car l'affection n'est pas vraiment le but de ce roman. Le but est plutôt d'essayer d'analyser les personnages objectivement. J'avais l'impression que ce livre était une forme de réflexion sur le rôle de la lecture, qu'il faisait de la métalittérature. Même Peter, le futur roi, le personnage parfait, est justement analysé dans tous les détails de sa personnalité et je n'ai pas ressenti de lien spécial avec lui. J'ai simplement aimé suivre tous ces personnages.

  Les yeux du dragon est un drôle de roman, je ne m'attendais franchement pas à ça. Stephen King, en écrivant l'unique roman (peut-être) jeunesse de sa carrière, ne se contente pas de nous servir une histoire dont on devrait seulement retenir un bon souvenir. Il guide ses lecteurs, leur délivre des messages que les lecteurs peuvent relier à leur propre situation (politique, morale, etc.). Ce conte m'a fascinée et j'en ressors très contente.

~ Très bon livre... 4/5 ~

2 commentaires:

  1. J'ai lu ce livre il y a un ou deux ans et, comme pour toi, ce fut le premier livre de Stephen King que je lisais et je suis contente d'avoir commencé par celui-ci. La plume m'avait transportée et j'ai adoré !

    RépondreSupprimer
  2. Pareil, je trouve cette couverture fascinante à la fois elle fait froid dans le dos et nous attire comme un aimant. Elle est sublime ! Je n'ai jamais lu cet auteur car il me fait très peur mdr sûrement parce-que a plupart de ses romans ne sont pas mon style de lectures actuellement. Vu qu'il s'agit d'un jeunesse je vais donc commencer par celui-ci ! Je le rajoute donc à ma wishlist merci pour ton avis :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ♥

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...